Newsletter

Chaque mois, je souhaite aborder avec vous un thème bien particulier que nous pouvons gérer de manière différente par le biais de la Sophrologie...

En effet, au cours des séances individuelles que je pratique et auxquelles je vous invite à participer, souvent des thèmes récurrents apparaissent et méritent que l'on s'y penche un peu...

Aujourd'hui, je souhaite aborder le thème de la Relation Parent-Enfant dans le cadre scolaire.

Beaucoup de parents viennent me voir parce que, suite à entretien avec les professeurs de leur enfant, il en ressort le fait que leur enfant souffre en apparence de troubles de la Concentration...

Ce manque de concentration apparaît souvent lors de la prépuberté et semble gêner l'enfant dans ces études.

Cela peut durer peu de temps mais souvent cela semble continuer jusqu'au secondaire.

Une maman, en séance, me disait être désarmée par le manque d'interêt montré par sa fille au Collège en 6ème, pour ses études...

Alors quelques conseils pour mieux vous aider à gérer ce type de problème :

Premièrement, il faut prendre en considération que l'enfant passe du CM2 où il est totalement pris en charge par l'institutrice qui vérifie s'il a bien noté sa leçon, ses devoirs, qui lui dit quand ouvrir le cahier de mathématiques et quand le refermer... à un système scolaire totalement différent!!!

Pour la première fois de sa vie, l'enfant va se retrouver en autonomie au Collège.

On lui remet un emploi du temps (souvent différent une semaine sur deux!) avec des salles de cours où il doit se présenter de lui même (il doit d'abord la trouver, la salle!!!) et chaque professeur agit sans communication avec les autres professeurs.

Les devoirs sont multipliés par trois ou par quatre et l'enfant a du mal à s'y retrouver dans ces nouvelles normes auxquelles il doit s'dapter en à peine quelques jours.

Et là, souvent, c'est la panique!!!

Alors qu'il était dans un monde clos où il avait fini par connaître tout le monde, il se retrouve mélangé au milieu d'enfants et de professeurs venus d'horizons différents...

De plus, avec le système actuel, il va croire que ce n'est pas la qualité de son travail qui est noté mais tout simplement la valeur de sa petite personne!!!

La première chose à lui expliquer, c'est qu'il ne doit pas avoir peur de se laisser submerger par ce chaos ambiant et que vous êtes prêts à l'aider à s'adapter du mieux possible.

N'hésitez pas, le soir, après une période de pause nécessaire pour récupérer de l'énergie après une bien longue journée de travail, à examiner avec lui les leçons et les devoirs de la semaine, sans émettre le moindre jugement ou le moindre doute sur ses facultés de réussite.

Encouragez le surtout en lui disant qu'il est parfaitement capable de réussir tout cela avec de l'Ordre et une bonne Méthode et que vous vous tenez à sa disposition, non pour faire ses devoirs à sa place, mais pour lui expliquer ce qu'il n'aurait peut etre pas très bien compris!

Faites preuve de patience et valorisez le, le plus possible car le manque de concentration est souvent un manque de confiance en soi!!!

Même si vous êtes vous même fatigués, montrez lui que vous êtes sûrs de ses capacités intellectuelles!!!

Ensuite faîtes lui comprendre qu'il est difficile d'être Premier de la Classe dans toutes les matières mais qu'il est toujours possible d'améliorer ses résultats.

Ensuite, vous devez accepter le fait que l'adolescence est une période de changements hormonaux, physiques, physiologiques et spirituels, période plus que chaotique.

Le futur adulte, malgré toutes les explications données par de nombreuses sources dans le monde actuel, a du mal à s'adapter à ces multiples changements et à la nouvelle socialisation qui en découle.

Laissez lui un peu de temps pour digérer ces nombreux changements sans pour autant tout lui laisser passer!!!

Enfin, si vous ne constatez pas d'amélioration malgré tous vos efforts, n'hésitez pas à me consulter car en quelques séances de Sophrologie et par le biais de jeux ludiques mais qui ont tous un but bien défini, je peux certainement l'aider à prendre confiance en lui, à voir les perspectives qui lui sont ouvertes et à ne pas considérer les adultes autour de lui comme des gens qui vont le juger et auxquels il doit taie ses difficultés mais plutot des personnes prêtes à lui venir en aide dès qu'il en ressent le besoin...

Le Mois prochain, nous aborderons le thème de l'affectivité du Couple. peut on éviter l'usure de celui-ci et renouveller la Passion des débuts?

Je vous souhaite un excellent mois et, comme toujours, QUE DU BONHEUR !!!


Isabelle ADDA
Sophrologue  sophrothérapeute

port : 06.28.56.53.75
E Mail  contact@sophrologue-savoie.fr



Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
www.sophrologue-savoie.fr © tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer boutique en ligne